'

La Commission instaure une surveillance des importations de bioéthanol et reste ouverte à l’examen de demandes d’autres secteurs

La Commission met en place un système de surveillance des importations d’éthanol de carburants renouvelables (« bioéthanol ») dans l’Union européenne. Dans le contexte du ralentissement économique causé par la COVID-19, les importations de bioéthanol ont considérablement augmenté au cours des derniers mois, à bas prix. L’industrie européenne du bioéthanol a fourni des éléments de preuve qu’une nouvelle augmentation des importations porterait un préjudice économique au secteur.

La Commission a donc pris des mesures immédiates pour permettre le suivi des volumes d’importation, ce qui permettra à l’industrie du bioéthanol de mieux évaluer la situation.

Valdis Dombrovskis, vice-président exécutif et commissaire chargé du commerce, a déclaré : « Nos économies sont toujours affectées par les conséquences de la pandémie et notre relance ne devrait pas être entravée par la distorsion des pratiques commerciales par des pays tiers. C’est pourquoi nous devons suivre de près toute évolution commerciale qui pourrait résulter de la concurrence déloyale. C’est aujourd’hui le cas du bioéthanol, mais d’autres industries pourraient bientôt également avoir besoin d’une surveillance des importations, afin de mieux les protéger contre ces pratiques indésirables. »

La surveillance des importations par la Commission ne restreint pas les importations. En surveillant l’évolution des importations de produits spécifiques, les entreprises vont avoir une meilleure vue d’ensemble de la situation dans leur secteur et des données qui les aideront à déterminer si des mesures supplémentaires sont nécessaires. Plus d’informations sont disponibles ici.

Tags: , , ,


About the Author



Back to Top ↑