L’effondrement du cinéma français ?

A la fin de juin, les cinémas partout en France ont fêté après l’annonce d’autorisation à rouvrir.

Cependant, ce moment de relief s’est trouvé rapidement dans l’attente de préoccupation.

Les gens seront-ils prêts à retourner au cinéma encore ?

Un mois plus tard, la réponse a été claire : les statistiques montrent que le nombre de spectateurs ont été 70% plus bas par rapport aux chiffres de l’année dernière. Le bureau d’études, Rentrak Comscore présente que 4,5 millions de personnes sont revenus au grand écran entre 22 juin et 21 juillet.

A la suite du recul énorme, quelques cinémas ont décidé de refermer pour l’instant, par exemple, Le Grand Rex à Paris. La salle de cinéma a déclaré sur leur Facebook :

« Après plus de 1 mois de réouverture de notre beau cinéma, nous voulions vous remercier d’avoir été aussi présents pour célébrer le 7ème Art…. Entre la baisse de fréquentation et l’offre trop faible, nous avons décidé de fermer nos portes à partir du 3 août au soir. Notre réouverture se fera en fonction de l’actualité et nous vous tiendrons au courant bien sûr. »

Richard Patry, le Président de la Fédération Nationale des Cinémas Français, (FNFC) confirme que le déclin de spectateurs a été absolument à cause de la prudence à la suite de la propagation de coronavirus. Pourtant, au même temps, le manque de sorties de films américains joue un grand rôle aussi.

Patry a dit que le marché américain compte pour 70% des films diffusés pendant l’été, alors l’intérêt public général n’est tout simplement, pas là.

Pour l’instant, il faut que Le Grand Rex, et tous les autres cinémas jouent au jeu de patience.
A l’heure où l’incertitude de l’économie se poursuit, et après la récente signature du plan de relance européen, les têtes tourneront vers Macron et son gouvernement pour l’espoir.

Tags: , , , , , , , , , , , ,


About the Author



Back to Top ↑