'

Éradiquer la traite des êtres humains: la persistance des risques appelle une approche stratégique


La Commission présente son troisième rapport sur les progrès réalisés dans la lutte contre la traite des êtres humains. Dressant l’état des lieux des mesures prises depuis 2017, ce rapport met en évidence les tendances récentes qui caractérisent la traite des êtres humains, la complexité particulière dans le contexte de la pandémie de coronavirus et les défis restants que l’Union européenne et les États membres doivent relever en priorité.

À l’occasion de la présentation du rapport, dans le cadre de l’événement intitulé « Efforts de lutte contre la traite des êtres humains: résultats et défis » et associant les autorités nationales et la société civile, Ylva Johansson, commissaire aux affaires intérieures, a déclaré : « La traite des êtres humains dans l’Union européenne continue d’évoluer. Près de la moitié de l’ensemble des victimes de la traite des êtres humains sont des ressortissants de l’Union, dont bon nombre subissent ce phénomène dans leur propre pays. Les victimes sont pour l’essentiel des femmes et des jeunes filles. Nous devons agir pour prévenir cette forme atroce de criminalité que constitue la traite des êtres humains, pour aider et protéger les victimes, et pour mettre un terme à la culture de l’impunité des trafiquants. »

La protection de la société contre la criminalité organisée, et en particulier la lutte contre la traite des êtres humains, est une priorité de la nouvelle stratégie de l’UE pour l’union de la sécurité. Une nouvelle approche stratégique en vue de l’éradication de la traite des êtres humains est déjà en cours dans le cadre de la stratégie de l’UE pour l’union de la sécurité et du nouveau pacte sur la migration et l’asile et sera développée dans le cadre du programme de lutte contre la criminalité organisée qui doit être présenté début 2021. Un communiqué de presse est disponible en ligne.

Tags: , , ,


About the Author



Back to Top ↑