'

UE et Maroc : Nouvelle Coopération en Recherche et l’Innovation Marine

L’UE ET LE MAROC SIGNENT UN ARRANGEMENT ADMINISTRATIF SUR LA COOPÉRATION EN MATIÈRE DE RECHERCHE ET D’INNOVATION MARINES

L’Union européenne (UE) et le Royaume de Maroc ont signé, mardi, un arrangement administratif sur la coopération en matière de recherche et d’innovation marines, dans le cadre de l’Alliance pour la recherche sur l’océan Atlantique.

Cet Arrangement administratif fixe des objectifs communs et les domaines de coopération en matière de recherche et d’innovation marines dans le contexte de l’Alliance pour la recherche sur l’océan atlantique. Il a également pour objectif de renforcer le réseautage des activités scientifiques entre les structures de recherche marocaines et leurs homologues dans les pays riverains de l’océan Atlantique, afin de tirer parti des opportunités offertes par la coopération internationale dans un contexte transatlantique.

Signé lors d’une cérémonie virtuelle par le ministre délégué chargé de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Driss Ouaouicha, et la commissaire européenne chargée de l’innovation, de la recherche, de la culture, de l’éducation et de la jeunesse, Mariya Gabriel, cet arrangement permettra de donner un nouvel élan à la coopération entre le Maroc et l’UE dans les domaines de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique, des technologies et de l’innovation marine.

S’exprimant lors de cette cérémonie virtuelle, qui s’est déroulée en présence de l’ambassadeur du Maroc auprès de l’UE et de l’OTAN, Ahmed Rahhou, M. Ouaouicha a indiqué qu’”à travers cet arrangement administratif et cette coopération avec l’Union européenne de plus en plus structurée, notamment en matière de recherche scientifique, notre ambition est de renforcer les capacités des étudiants et des chercheurs marocains dans les domaines prioritaires”.

“Notre volonté est d’encourager la recherche conjointe, en particulier dans les domaines du changement climatique, de la biodiversité et de la sécurité alimentaire”, a-t-il souligné, ajoutant que “notre engagement est de promouvoir le rôle du Maroc et de ses universités en tant que pôles d’excellence régionale dans les domaines liés à l’enseignement supérieur et à la recherche scientifique”.

Mariya Gabriel

Pour sa part, Mme Gabriel a affirmé que le Maroc, eu égard à son positionnement stratégique en bordure de l’océan Atlantique et de la mer Méditerranée, est un partenaire important en matière des sciences océaniques, insistant sur la nécessité de “travailler ensemble pour approfondir notre compréhension des écosystèmes marins et du lien entre l’océan Atlantique et le changement climatique”.

Selon la commissaire européenne, l’arrangement administratif signé entre le Maroc et l’UE devra contribuer au renforcement de la coopération entre la Commission européenne et le Royaume du Maroc dans le cadre de l’Alliance pour la recherche sur l’océan Atlantique.

La Commission européenne a adopté en 2011 une stratégie maritime atlantique visant à répondre aux aspirations des différents acteurs pour asseoir une coopération ambitieuse et efficiente dans la région de l’Atlantique. L’Alliance pour la recherche sur l’océan Atlantique a été créée suite à la Déclaration de Galway sur la coopération dans l’océan Atlantique (2013) et de la Déclaration de Belém sur la coopération atlantique en matière de recherche et d’innovation (2017), afin d’améliorer la compréhension de l’océan Atlantique et de favoriser une gestion durable de ses ressources, rappelle-t-on.

Depuis les signatures en 2013 de la « Déclaration de Galway » entre l’Union européenne – les États-Unis et le Canada et de la «Déclaration de Belem » en 2017 entre l’Union européenne – le Brésil et l’Afrique du Sud sur la coopération en matière de recherche et d’innovation dans l’océan Atlantique, des efforts sont entrepris annuellement et orientés vers une Alliance de Recherche sur l’Océan Atlantique et de nombreuses activités conjointes ont été réalisées en vue de renforcer la communauté de l’océan Atlantique.

Suite à la cérémonie de signature présidée par le Ministre délégué chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique au Maroc, Driss Ouaouicha et la Commissaire européenne chargée de l’innovation, de la recherche, de la culture, de l’éducation et de la jeunesse, Mariya Gabriel, un évènement scientifique a été organisé auquel ont pris part des experts et marocains pour discuter des questions dans le domaine de la recherche marine en océan Atlantique.

Dr Karim Hilmi

Parmi les participants, Dr Karim Hilmi, éminent expert marocain dans le domaine océanographique, chercheur impliqué dans les travaux du GIEC/IPCC (WGII), directeur de recherche à l’institut National de Recherche Halieutique à Casablanca (Maroc) et Vice Président du Groupe V (Afrique et région Arabe) au sein de la Commission Océanographique Intergouvernementale de l’UNESCO.

Lors de sa participation à cette table scientifique, il a mis l’accent sur la variabilité climatique et les caractéristiques des masses d’eau de la marge atlantique marocaine ainsi que sur les enjeux et les défis du réchauffement climatique, phénomène planétaire impactant fortement l’océan Atlantique et ses écosystèmes marins.

 

 

 

Tags: , , , , , , , , , ,


About the Author



Back to Top ↑