'

Préparer les entreprises européennes pour l’avenir: une nouvelle stratégie industrielle pour une Europe verte et numérique, compétitive à l’échelle mondiale

Aujourd’hui (10 mars) la Commission présente une nouvelle stratégie visant à aider l’industrie européenne à mener la double transition vers la neutralité climatique et le leadership numérique. Cette stratégie a pour objectif de stimuler la compétitivité de l’Europe et son autonomie stratégique alors que l’on constate un glissement des plaques géopolitiques et un renforcement de la concurrence mondiale.

Le paquet d’initiatives définit une nouvelle approche de la politique industrielle européenne, solidement ancrée dans les valeurs européennes et les traditions sociales du marché. Il présente une série d’actions destinées à soutenir tous les acteurs de l’industrie européenne, y compris les grandes et les petites entreprises, les jeunes entreprises innovantes, les centres de recherche, les prestataires de services, les fournisseurs et les partenaires sociaux.

Une stratégie spécifique pour les petites et moyennes entreprises (PME) vise à réduire la bureaucratie et à aider les nombreuses PME européennes à exercer leurs activités au sein du marché unique et au-delà, à accéder au financement et à contribuer à jouer un rôle moteur dans la transition numérique et verte. Les initiatives prises aujourd’hui comprennent également des mesures concrètes pour faire face aux entraves au bon fonctionnement du marché unique, l’atout le plus important de l’Europe pour permettre à toutes nos entreprises de se développer et d’affronter la concurrence en Europe et ailleurs. Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne, a déclaré à ce propos: «L’industrie européenne est le moteur de la croissance et de la prospérité en Europe.

Elle produit ce qu’elle a de meilleur lorsqu’elle s’appuie sur ce qui fait sa force: ses citoyens, leurs idées, leurs talents, leur diversité et leur esprit d’entreprise. C’est plus important que jamais, alors que l’Europe s’engage dans ses ambitieuses transitions verte et numérique, dans un monde de plus en plus instable et imprévisible. L’industrie européenne a tout ce qu’il faut pour montrer la voie et nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour la soutenir. » Thierry Breton, commissaire au marché intérieur, a pour sa part déclaré: « L’Europe dispose de l’industrie la plus puissante au monde. Nos entreprises – grandes et petites – nous fournissent emploi, prospérité et autonomie stratégique. Gérer les transitions verte et numérique et éviter les dépendances à l’égard de l’extérieur dans un nouveau contexte géopolitique exige un changement radical – qui doit commencer dès à présent. »

Un communiqué de presse et un questions-réponses sont disponibles en ligne

Tags: , ,


About the Author



Back to Top ↑