'

10 ans après le traité de Lisbonne: quelles perspectives pour l’insularité en Europe?

La Commission des Iles de la CRPM se joint à la CRPM pour célébrer le dixième anniversaire de l’entrée en vigueur du principe de cohésion territoriale, inscrit dans le traité de Lisbonne en 2009. L’article 174 du nouveau traité faisait de la cohésion territoriale l’un des objectifs de l’Union et introduisait nécessité d’accorder une «attention particulière» aux régions souffrant de handicaps naturels ou démographiques graves et permanents, telles que les îles.

En 2009, la Commission des Iles de la CRPM s’est félicitée de l’inclusion de l’article 174 et des nouveaux engagements pris par l’Union européenne envers ses territoires spécifiques. Si quelques initiatives ont par la suite émergé, la dernière décennie a mis en évidence le fossé entre les attentes exprimées par les gouvernements insulaires, découlant de l’article 174, et la faible prise en compte de l’insularité dans les politiques de l’UE.

Pour Gilles Simeoni, président de la commission des îles et président du conseil exécutif de Corse: «Il est maintenant temps de réaffirmer la condition d’insularité au niveau européen et de mettre en œuvre de manière tangible le principe de cohésion territoriale dans les îles de l’UE, notamment en ajoutant une clause d’insularité dans chaque politique de l’UE. 2020 sera une année décisive à cet égard et ouvrira une fenêtre d’opportunité sans précédent pour toutes les régions insulaires ». La Croatie, un État insulaire important, assurera pour la première fois la présidence du Conseil de l’Union européenne en janvier 2020, à un moment où les négociations sur le futur budget à long terme de l’UE et la future politique de cohésion entreront dans leur phase finale. La Commission des îles, conjointement avec le Parlement européen et ses députés insulaires, saisira cette occasion opportune pour réitérer avec force ses messages et propositions en faveur des îles à la nouvelle Commission européenne et aux États membres.

La Commission des îles demande donc à la Commission européenne d’utiliser pleinement ses compétences partagées en matière de cohésion territoriale et de publier, en 2020, un livre blanc sur l’article 174 du traité et sur le principe de cohésion territoriale appliqué dans des territoires spécifiques de l’UE. Dix ans après l’entrée en vigueur du traité de Lisbonne et la publication du livre vert sur la cohésion territoriale par la Commission européenne, l’UE doit maintenant poursuivre cette réflexion stratégique essentielle en définissant les domaines d’action spécifiques nécessaires à la réalisation de l’objectif du traité dans toutes les îles de l’UE. Plus que jamais, les défis et les atouts uniques des territoires insulaires dans la réalisation des objectifs de l’UE devraient recevoir l’attention qu’ils méritent au niveau européen, conformément aux dispositions de l’article 174 du TFUE.

Tags: , , ,


About the Author



Back to Top ↑