'

Bulgarie : élections législatives en pleine troisième vague de Covid-19

Le Premier ministre controversé, Boyko Borissov, rempilera-t-il pour un nouveau mandat de quatre ans ? Les Bulgares votent dimanche aux élections législatives. Un scrutin qui pourrait être marqué par une forte abstention en pleine troisième vague de Covid-19 et après une série de manifestations anti-gouvernement il y a quelques mois. 

Publicité

Les Bulgares votent dimanche 4 avril pour des élections législatives qui décideront si le Premier ministre Boyko Borissov remportera ou non un nouveau mandat de quatre ans, malgré les inquiétudes persistantes concernant la corruption dans l’État membre le plus pauvre de l’Union européenne. 

“J’ai toujours pris en compte ce que le peuple décide”, a déclaré Boyko Borissov après avoir voté en l’absence de journalistes. “Que les élections soient honnêtes”, a-t-il déclaré dans une vidéo postée sur Facebook.

Les sondages d’opinion suggèrent que le GERB, parti de centre-droit de Boyko Borissov, arrivera premier avec 28 % à 29 % des voix, soit environ 75 sièges sur 240 au Parlement,  sans toutefois obtenir la majorité et pourrait avoir du mal à former une coalition stable.

Le soutien au parti GERB de Borissov, au pouvoir presque sans interruption depuis près d’une décennie, a été érodé par une série de scandales, il y a quelques mois, quand des milliers de Bulgares réclamaient dans la rue la démission de leur Premier ministre.

Le poids de la pandémie

Le dirigeant de 61 ans a joué la montre, refusant d’organiser des élections anticipées, et a profité de la déliquescence du mouvement à cause de l’hiver et de la pandémie de Covid-19

La victoire de son parti, si elle se confirme dans les urnes, pourrait toutefois être ternie par une faible participation dans un contexte anxiogène en pleine troisième vague de contaminations qui a entraîné une forte hausse des admissions à l’hôpital.

Des bureaux de vote ont cependant été installés dans les hôpitaux débordés et des urnes mobiles seront apportées à des familles en quarantaine.

Craintes de fraudes

Le phénomène d’achat de voix par les partis, qui concerne d’ordinaire entre 5 % et 19 % des suffrages, pourrait s’amplifier, a prévenu en début de semaine semaine l’ONG Anticorruption Fund, qui estime que les électeurs soudoyés iront voter, à la différence de ceux qui votent librement, susceptibles d’être dissuadés par la propagation du Covid-19.

Les socialistes sont attendus en seconde position (entre 20 % et 22 %), mais ils devraient pâtir des réticences de leur électorat, âgé, à venir voter. 

Les regards seront surtout tournés vers le vote protestataire, partagé entre trois nouvelles formations, celle de l’animateur de télévision, Slavi Trifonov, connu pour ses critiques virulentes du gouvernement, le parti “Bulgarie démocratique” de la droite citadine, soutenu par les Bulgares de l’étranger, et “Debout ! Mafia dehors” (gauche). 

Il faudra compter enfin avec le parti de la minorité turque MDL, habituel faiseur de rois (12%), et les nationalistes du VMRO.

Les premières estimations des sondages de sortie des urnes sont attendues à 20h, heure locale, mais les résultats officiels définitifs ne seront pas connus avant jeudi.

Avec AFP

   

   


About the Author



Back to Top ↑