'

Covid-19 : Londres ferme ses écoles alors que la pandémie progresse

Le gouvernement britannique a décidé de fermer les écoles primaires, collèges et lycées pour deux semaines à Londres ainsi que dans certaines régions aux taux d’infection élevés.

Publicité

Le gouvernement britannique a décidé, vendredi 1er janvier, de fermer toutes les écoles primaires de Londres pendant les deux prochaines semaines pour enrayer la propagation de la nouvelle variante du coronavirus, a annoncé vendredi Sadiq Khan, maire de la capitale.

Le ministre de l’Education, Gavin Williamson, a annoncé mercredi le report de la rentrée dans l’enseignement secondaire, mais elle devait être maintenue dans le primaire, sauf dans les régions et les quartiers de la capitale les plus touchés, ce qui a suscité des protestations.

“Le gouvernement a finalement (…) changé d’avis. Toutes les écoles primaires de Londres seront traitées de la même manière”, s’est félicité, vendredi, Sadiq Khan sur Twitter.

Plut tôt dans la semaine, le gouvernement avait également déclaré qu’il était “nécessaire” de placer de nombreuses régions du centre, du sud et du nord de l’Angleterre en niveau d’alerte 4.  Dans ces zones, la consigne est donnée aux habitants de rester chez eux alors que les bars, restaurants, cinémas, salles de spectacles et hôtels sont fermés.

Nombre de cas en hausse

Les autorités britanniques ont fait état vendredi de 53 285 nouveaux cas de COVID-19 et de 613 décès supplémentaires.

Le nombre de nouveaux cas, qui était de 55 892 jeudi, est supérieur à 50 000 depuis quatre jours. Celui des décès est en revanche en nette baisse. Il était de 964 jeudi.

Les hôpitaux provisoires construits au début de la pandémie s’apprêtent à rouvrir leurs portes pour faire face à l’aggravation de la situation, en particulier à Londres, a fait savoir le Service national de santé (NHS).

“En prévision de l’augmentation de la pression due à la nouvelle variante de l’infection, le NHS de la région de Londres a été invité à s’assurer que l’hôpital de Nightingale était à nouveau opérationnel et prêt à admettre des patients en cas de besoin”, a annoncé un porte-parole.

L’hôpital a été construit au printemps avec l’aide de l’armée à l’Excel Exhibition Centre, dans les Docklands de Londres.

Avec Reuters


About the Author



Back to Top ↑