'

Charles Michel : “Il faut accorder les 27 sur l’ampleur et l’utilité des sanctions”

À une semaine d’un sommet décisif, le président du Conseil européen, Charles Michel, nous fait part de la ligne de conduite qu’il entend mettre en place au sein des 27.

Publicité

Alors que l’Union européenne connaît un regain de l’épidémie de Covid-19, Charles Michel insiste sur le fait que “le rôle de l’Union européenne est de se retrousser les manches pour améliorer les coordinations et les coopérations”, afin d’harmoniser la gestion de la crise au sein des États-membres.

Il regrette par ailleurs l’attitude de Boris Johnson qui selon lui “met en danger la crédibilité internationale du Royaume-Uni”, après avoir présenté un projet de loi contraire aux accords en négociation.

Le Président du Conseil européen réaffirme également que les valeurs européennes “de démocratie, d’État de Droit, de libertés fondamentales et de respect pour toutes les minorités sont les racines solides du projet européen”, autant dans le cadres des discussions avec la Chine que lorsqu’il s’agit d’“être fermes pour faire respecter les souveraineté et les intérêts européens” face aux incursions turques dans les eaux grecques.

Il apporte également son soutien au peuple biélorusse, qui doit pouvoir “décider quel avenir il veut grâce à des élections transparentes, justes et équitables”.

Une émission préparée par Mathilde Bénézet et Isabelle Romero


About the Author



Back to Top ↑