'

Coronavirus: l’UE renforce son action contre la désinformation

La Commission et le haut représentant évaluent leurs mesures de lutte contre la désinformation autour de la pandémie de coronavirus et proposent une voie à suivre dans une communication conjointe. Elle analyse la réaction immédiate et propose des actions concrètes dont l’exécution peut commencer rapidement.

Le haut représentant/vice-président, Josep Borrell, a déclaré : « En ces temps de coronavirus, la désinformation peut tuer. Nous avons le devoir de protéger nos citoyens en les sensibilisant à l’existence de fausses informations et de pointer du doigt les acteurs responsables de telles pratiques. Dans le monde actuel, fondé sur la technologie, où les guerriers manient le clavier plutôt que l’épée et où les opérations d’influence ciblées et les campagnes de désinformation sont une arme reconnue utilisée par des acteurs étatiques et non étatiques, l’Union européenne augmente ses activités et ses capacités pour lutter contre ces pratiques. »

Vera Jourová, vice-présidente chargée des valeurs et de la transparence, a déclaré : « Des vagues de désinformation frappent l’Europe depuis le début de la pandémie de coronavirus. Elles viennent aussi bien du territoire de l’UE que de l’extérieur. Pour lutter contre la désinformation, nous devons mobiliser tous les acteurs concernés, des plateformes en ligne aux pouvoirs publics, et soutenir les vérificateurs de faits et les médias indépendants. Les plateformes en ligne ont pris des mesures positives au cours de la pandémie, mais elles doivent accentuer leurs efforts. Nos actions sont profondément enracinées dans les droits fondamentaux, en particulier la liberté d’expression et d’information. »

La pandémie de coronavirus s’est accompagnée d’une forte vague d’informations fausses ou trompeuses, avec notamment des tentatives de la part d’acteurs étrangers d’influencer les citoyens et les débats dans l’UE. La crise met à l’épreuve la manière dont l’UE et ses sociétés démocratiques relèvent le défi de la désinformation. Les aspects suivants sont cruciaux pour une Union plus forte et plus résiliente: comprendre le phénomène, communiquer, coopérer, assurer la transparence, garantir la liberté d’expression et un débat démocratique pluraliste et donner du pouvoir aux citoyens.

Les actions proposées aujourd’hui alimenteront les futurs travaux de l’UE sur la désinformation, en particulier le plan d’action pour la démocratie européenne et la législation sur les services numériques. Le communiqué de presse est disponible ici ainsi qu’une fiche d’information afférente et le site web EUvsDisinfo.

Tags: , , ,


About the Author



Back to Top ↑