'

Coronavirus: la Commission invite les États membres à optimiser l’approvisionnement et la disponibilité des médicaments

La Commission appelle les États membres à veiller à ce que les Européens aient accès aux médicaments essentiels pendant l’épidémie de coronavirus. La pandémie a mis en évidence des défis importants pour garantir l’approvisionnement en médicaments essentiels nécessaires et l’impact qu’une telle épidémie peut avoir sur la chaîne d’approvisionnement des médicaments dans l’UE.

Les lignes directrices de la Commission se concentrent sur la fourniture, l’allocation et l’utilisation rationnelles de médicaments essentiels pour traiter les patients atteints de coronavirus ainsi que de médicaments susceptibles de manquer en raison de la pandémie. Les actions proposées devraient permettre une approche plus coordonnée à travers l’UE, en préservant l’intégrité du marché unique tout en protégeant la santé publique.

La commissaire Stella Kyriakides, en charge de la santé et de la sécurité alimentaire, a déclaré: «Cette crise sanitaire sans précédent met nos systèmes de santé à rude épreuve – les stocks de médicaments essentiels dans de nombreux hôpitaux européens risquant de manquer. Nous ne pouvons pas nous permettre de manquer de médicaments vitaux à un moment aussi critique.

«Aujourd’hui, nous présentons des actions concrètes aux États membres pour prévenir de manière proactive les pénuries et faire en sorte que nos hôpitaux disposent des médicaments essentiels nécessaires pour sauver des vies. J’appelle la solidarité et la responsabilité de l’industrie pharmaceutique de l’UE pour augmenter la production de médicaments nécessaires au traitement des patients souffrant de coronavirus gravement malades. »

Les lignes directrices de la Commission concernant l’utilisation optimale et rationnelle des médicaments soulignent la nécessité pour les autorités nationales:

Faites preuve de solidarité en levant les interdictions et restrictions d’exportation, en veillant à ce que les médicaments essentiels soient disponibles dans les hôpitaux et les pharmacies et à éviter les stocks nationaux. Les autorités nationales devraient également lutter contre la désinformation qui pourrait entraîner un stockage inutile en raison des achats de panique.

Assurer l’approvisionnement en augmentant et en réorganisant la production grâce au suivi des stocks et des capacités de production, à la coordination des efforts conjoints de l’industrie et à la mise en œuvre de soutien à la demande et d’initiatives d’approvisionnement pour encourager l’offre. Lorsque les États membres doivent aider l’industrie à accroître sa capacité de production par des incitations fiscales et des aides d’État et à mettre en œuvre la flexibilité réglementaire, la Commission est prête à fournir des orientations et une sécurité juridique.

Promouvoir l’utilisation optimale des médicaments dans les hôpitaux, notamment en adaptant les protocoles hospitaliers existants ou en établissant de nouveaux protocoles validés pour éviter la surutilisation des médicaments, ainsi qu’en offrant la possibilité de prolonger les dates de péremption des médicaments.

Optimiser les ventes dans les pharmacies communautaires pour éviter la thésaurisation en introduisant des restrictions sur les ventes de médicaments à risque de pénurie et en envisageant temporairement la limitation des ventes en ligne de médicaments essentiels.

Au cours des dernières semaines, la Commission, avec le soutien de l’Agence européenne des médicaments (EMA), a collecté des données sur les défis actuels en vue de surveiller, d’évaluer et d’identifier les médicaments à risque de pénurie. Cela comprend le suivi de la demande globale des États membres, ainsi que l’impact des interdictions d’exportation des pays tiers.

Le risque de pénurie est principalement dû à l’augmentation de la demande de médicaments pour traiter les patients atteints de coronavirus dans les hôpitaux. Le stockage par les citoyens, une demande accrue de médicaments expérimentaux pour le coronavirus, l’introduction de mesures protectionnistes à l’intérieur et à l’extérieur de l’UE telles que les interdictions d’exportation et le stockage national, ainsi que les barrières de transport entre les pays, jouent également un rôle.

En outre, la vice-présidente exécutive, Margrethe Vestager, en charge de la politique de concurrence, propose un cadre temporaire expliquant quand et comment les entreprises peuvent obtenir des conseils ou un confort écrit que la coopération pour éviter les pénuries de produits et services rares essentiels est conforme aux règles de concurrence.

Tags: , , ,


About the Author



Back to Top ↑