'

Covid-19 en France : des vaccinations mais pas de passe sanitaire à l'école

Des opérations de vaccination pour les 12-17 ans seront déployées à partir de la rentrée, a annoncé, mercredi, le Premier ministre, Jean Castex, sur TF1, à l’issue d’un conseil de défense consacré à la crise sanitaire. Il a toutefois précisé qu’il n’y aurait “pas de passe sanitaire dans les établissements scolaires”.

Publicité

 Il n’y aura “pas de passe sanitaire dans les établissements scolaires”, a déclaré, mercredi 21 juillet, le Premier ministre, Jean Castex, à l’issue d’un Conseil de défense sanitaire à l’Élysée.

“Toute notre stratégie depuis le début de la crise (…) a consisté à ce que les enfants de France soient le plus possible scolarisés. (…) Alors on ne va pas dire maintenant, si vous n’êtes pas vaccinés, d’autant que certains n’y peuvent rien, on va vous priver d’école. Donc pas de pass sanitaire dans les établissements scolaires”, a déclaré Jean Castex au journal de 13 h de TF1.

En septembre, “nous allons mettre le paquet dans les collèges et dans les lycées pour vacciner”, a ajouté le Premier ministre. “Nous allons faire des vaccinations dans les collèges et dans les lycées à la rentrée et à cette occasion, nous proposerons aux professeurs qui n’ont pas encore été vaccinés de profiter de ce dispositif”, a-t-il poursuivi, qualifiant de “satisfaisant” le taux de vaccination du personnel enseignant.

Par ailleurs, le Premier ministre a indiqué que la loi prévoyant l’extension du passe sanitaire et la vaccination obligatoire des personnels soignants, notamment, pourrait être promulguée début août.

Alors que ce document est exigé depuis mercredi pour accéder aux lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes, le chef du gouvernement a souligné que la stratégie fixée par Emmanuel Macron pour lutter contre la “quatrième vague” de l’épidémie de Covid-19 avait été validée lors de cette réunion.

>> Covid-19 : plus de 110 000 manifestants contre la “dictature sanitaire” en France

Au-delà de l’élargissement progressif de l’utilisation de ce document pour limiter les contaminations, l’exécutif compte également doper la vaccination, d’autant plus que la quasi-totalité des nouvelles contaminations surviennent chez des personnes non immunisées. D’après le Premier ministre, 96 % des plus de 18 000 nouveaux cas de contamination par le Covid-19 diagnostiqués sur 24 heures entre lundi et mardi n’étaient pas vaccinés.

Enfin, Jean Castex a également précisé que les responsables d’établissements recevant du public, dont cinémas et musées depuis mercredi puis cafés et restaurants à partir d’août, devront contrôler les passe sanitaires mais ne seront pas tenus responsables en cas de fraude, ajoutant qu'”une semaine de pédagogie” serait accordée.

Les gérants seront “responsables du contrôle” du passe sanitaire, mais pas de la “vérification de l’identité” de la personne qui le présente, qui sera du ressort des forces de l’ordre, a précisé Jean Castex. Après une semaine de “pédagogie” pour les établissements concernés, viendra “le temps des sanctions”, a-t-il conclut.

Avec AFP et Reuters


About the Author



Back to Top ↑