'

Régionales 2021 : en outre-mer, une forte abstention et la prime aux sortants

Les citoyens ultramarins étaient appelés aux urnes, dimanche, pour renouveler les élus des départements, régions ou collectivités territoriales. Un scrutin marqué, en outre-mer comme en France hexagonale, par une très forte abstention, à l’exception de Mayotte.

Publicité

Les élections pour renouveler les élus des départements, régions ou collectivités territoriales de la Réunion, la Guadeloupe, la Guyane et la Martinique ont été marquées, dimanche 20 juin, par une abstention record, seule Mayotte s’étant démarqué avec un taux de participation de 64 %.

Les présidents sortants des conseils régionaux de Guadeloupe, Ary Chalus (LREM), et de La Réunion, Didier Robert (divers droite), sont arrivés en tête des scrutins, tout comme le président sortant de la Collectivité territoriale de Guyane, Rodolphe Alexandre (DVG).

En Guadeloupe, une réélection au premier tour manquée de peu

Le président sortant de la Région Guadeloupe, Ary Chalus (LREM), a raté de peu une réélection dès le premier tour, en remportant 49,31 % des votes.

La liste conduite par la présidente sortante du département, Josette Borel Lincertin (FGPS, Fédération guadeloupéenne du Parti socialiste), arrive loin derrière en deuxième position, avec 17,38 % des suffrages, suivie par Ronald Selbonne, la surprise de ce scrutin. Le porte-parole de l’Alyans Nasyonal Gwadloup représente la mouvance nationaliste.

Cette campagne électorale a été marquée par des enquêtes politico-financières. Ainsi, Ary Chalus a été placé en garde à vue dans le cadre d’une enquête pour “abus de confiance, détournement de fonds publics et financement illégal” de la campagne électorale de 2015.

En Guyane, le président sortant largement en tête

Le président sortant de la collectivité territoriale de Guyane, Rodolphe Alexandre (DVG), est arrivé largement en tête du premier tour des élections avec 43,72 % des suffrages exprimés, mais sans obtenir la victoire qu’il espérait dès cette première échéance. Le député candidat Gabriel Serville (DVG) est en deuxième position avec 27,67 % des voix.

Jean-Paul Ferreira (DVG), maire amérindien de la petite commune d’Awala Yalimapo (Nord Ouest), arrive en troisième position avec 23,34 % des suffrages exprimés, malgré le soutien de l’ex-Garde des sceaux, la Guyanaise Christiane Taubira.

Serge Letchimy supplante le président sortant en Martinique

La liste conduite par le député Serge Letchimy (DVG) est arrivée en tête au premier tour du scrutin territorial en Martinique avec 31,66 % des suffrages devant celle du président sortant, l’indépendantiste Alfred Marie Jeanne, qui a obtenu 25,80 %.

Jean Philippe Nilor, député du sud, dissident du mouvement indépendantiste, termine à la troisième place avec 12,01 % des suffrages. La sénatrice divers gauche Catherine Conconne totalise 10,63 % des suffrages.

À la Réunion, Didier Robert en tête malgré les affaires

Le divers droite Didier Robert, président sortant de la région Réunion, a terminé en tête du premier tour des régionales avec 31,10 % des suffrages. Condamné le 21 mai dernier à 15 mois de prison avec sursis et à trois ans d’inéligibilité dans une affaire de prise illégale d’intérêt, il a fait appel, ce qui lui a permis de mener cette campagne.

Derrière lui, Huguette Bello, la maire divers gauche de Saint-Paul (ouest de l’île) et Ericka Bareigts, la maire PS de Saint-Denis, se placent respectivement en deuxième et troisième position avec 20,74 % et 18,48 %.

Les autres candidats de gauche ne sont pas qualifiés pour le second tour, mais le total des voix de gauche, qui n’avait pas réussi son union, dépasse celui de Didier Robert.

Près de 64 % de participation à Mayotte

Les Républicains (LR) ont tiré leur épingle du jeu à Mayotte, où les élections départementales ont connu, malgré le contexte sanitaire, une forte participation à près de 64 %.

La droite, qui présentait des binômes dans neuf cantons sur 13, est parvenue à se qualifier pour le second tour dans sept cantons, notamment à Sada où le député Mansour Kamardine, qui vise la présidence du département, est arrivé en tête du 1er tour. Il fera face,dimanche prochain, à un binôme proche du sénateur LREM, Thani Mohamed Soilihi. 

Un seul binôme a été élu au premier tour à Mayotte. Il s’agit de Maymounati Moussa Ahamadi et Ali Omar (Nouvel élan pour Mayotte), élus dans le canton de Dzaoudzi-Labattoir.

Avec AFP


About the Author



Back to Top ↑