'

CAN-2022 : après la victoire de la Sierra Leone, qui sont les 24 pays qualifiés ?

Les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) ont terminé de livrer leur verdict. On connaît désormais le nom des 24 qualifiés pour la compétition qui se déroulera au Cameroun du 9 janvier au 6 février 2022.

Publicité

Avec la victoire de la Sierra Leone face au Benin mardi 15 juin, on connait désormais le nom des 24 pays à s’être sortis du piège des éliminatoires de la CAN. L’hiver prochain, ils s’affronteront pour remporter la 33e édition de la Coupe d’Afrique des Nations, qui se déroulera au Cameroun du 9 janvier au 6 février 2022.

Les 24 qualifiés (par ordre de qualification) :

Le Cameroun : en tant que pays-hôte, le Cameroun était qualifié d’office pour la compétition.

Le Sénégal : en 2019, les “Lions de la Teranga” s’étaient hissés jusqu’en finale de la CAN en Égypte. Ils ont parfaitement réussi leur campagne de qualification et terminé premiers de leur groupe.

L’Algérie : les tenants du titre sont restés invaincus lors des éliminatoires. Ils en sont à 24 matches consécutifs sans défaite, pas loin du record africain en la matière, la Côte d’Ivoire et ses 26 matches sans défaite entre 2011 et 2013.


Le Mali : qualifiés dès la quatrième journée, les “Aigles” ont survolé la campagne de qualification. Logique pour une des équipes frissons de la dernière compétition.

La Tunisie : quatrième lors de la dernière CAN, les “Aigles de Carthage” ont terminé invaincus lors de la campagne de qualification (5 victoires et un match nul). Ils voudront viser plus haut au Cameroun en profitant de cette lancée.

Le Burkina Faso : 2019 n’était qu’un accident, les Burkinabè sont de retour en Coupe d’Afrique en terminant premiers de la poule B.

La Guinée :les coéquipiers de Naby Keïta seront bien là en janvier prochain. Ils ont terminé deuxièmes de la poule A, derrière le Mali.

Les Comores : le petit archipel va vivre sa première phase finale de Coupe d’Afrique des Nations. Les Cœlacanthes ont réussi à écarté le Kenya et le Togo pour s’approprier l’une des deux premières places du groupe G avec l’Égypte.

L’Égypte : qui dit CAN, dit “pharaons” ! La nation la plus titrée du continent (sept couronnes à elle seule, dont trois consécutives en 2006, 2008 et 2010) vivra sa 25e participation en 33 éditions. Un record.

La Gambie : comme les Comores, la Gambie découvrira la CAN en janvier prochain. Elle a écarté la RD Congo et l’Angola, pourtant présents lors de la dernière édition en date. Une consécration pour le football gambien, qui confirme sa progression.

Le Gabon : trois ans après avoir manqué le rendez-vous en Égypte, les Gabonais seront cette fois bien présents au Cameroun. Une qualification qui s’est faite au détriment de la RD Congo.

Le Ghana : autre grand habitué de la compétition, les “Black Stars” vivront bien leur 23e phase finale de CAN. Une Coupe dont ils ont atteint le dernier carré six fois lors des sept dernières éditions.

Guinée équatoriale : les Équato-Guinéens vont disputer la troisième CAN de leur histoire mais c’est la première fois qu’ils décrochent la qualification sur le terrain. En effet jusque-là, ils n’avaient été qualifiés qu’à la faveur du statut de pays-hôte de la Guinée équatoriale, en 2012 et 2015. 

Zimbabwe : troisième qualification consécutive pour les “Warriors” qui s’imposent petit à petit dans le paysage footballistique africain. 

Le Maroc : fidèle à sa réputation, Vahid Halilhodzic a imposé sa main de fer sur les Lions de l’Atlas. Premiers du groupe E, les Marocains iront au Cameroun avec l’intention de briller.

La Côte d’Ivoire : troisième larron du trio d’habitués, les Éléphants seront bien présents au Cameroun pour disputer leur 24e CAN. 

Le Nigeria :trois fois champions d’Afrique (1980, 1994, 2013), seule équipe africaine championne olympique (1996), les “Super Eagles” seront bien présents au Cameroun.

Le Soudan :en s’imposant contre l’Afrique du Sud lors de la dernière journée, les “Faucons de Jediane” ont chipé au dernier moment leur ticket qualificatif aux “Bafana Bafana”.

Le Malawi : les Malawites font leur retour en Coupe d’Afrique des nations. Ils ont gagné leur troisième participation en s’imposant à domicile 1 à 0 face à l’Ouganda lors de la 6e journée, éliminant au passage les “Cranes”.

L’Éthiopie : sur le fil, les Éthiopiens se sont qualifiés pour leur première coupe d’Afrique des nations depuis 2013. 

La Mauritanie : trois ans après leur première CAN, les “Mourabitounes” sont déjà de retour. Une consécration pour le travail patient du sélectionneur Corentin Martins, à la tête de l’équipe depuis 2014.

La Guinée-Bissau : les “Djurtus” se sont qualifiés sur le fil au détriment du Congo, qu’ils ont battu à domicile lors de la dernière journée. Avec cette troisième phase finale consécutive, la Guinée-Bissau montre qu’elle devient petit à petit une valeur sûre du football africain.

Le Cap-Vert : placé dans le même groupe que le pays-hôte camerounais, le Cap-Vert n’avait que très peu de marge de manœuvre pour empocher la deuxième place qualificative de la poule F. Les “requins bleus” ont su écarter le Rwanda et le Mozambique pour aller disputer la deuxième CAN de leur histoire.

Sierra Leone : Après deux reports de son match face au raison de tests Covid-19 contestés, la Sierra Leone a dépassé in extremis le Bénin au classement du groupe L et devenir le 24e pays qualifié pour la CAN.


About the Author



Back to Top ↑