'

Journalistes français assassinés au Mali : le principal suspect tué par une frappe française

Le principal suspect dans la rapt et l’assassinat des journalistes de RFI Ghislaine Dupont et Claude Verlon, en 2013, a été tué samedi 5 juin par une frappe française dans le nord du Mali, selon plusieurs sources locales. L’information a été confirmée par la ministre des Armées, Florence Parly.

Publicité

Le suspect numéro 1 dans le rapt et l’assassinat des journalistes de RFI Ghislaine Dupont et Claude Verlon en 2013 a été tué, samedi 5 juin, par une frappe française à environ 10 kilomètres d’Aguelhok, dans le nord du Mali. Plusieurs sources locales ont confirmé à Wassim Nasr, spécialiste des mouvements jihadistes à France 24, la mort de Baye Ag Bakabo.

Originaire de l’Adrar des Ifoghas, Baye Ag Bakabo était à la croisée des milieux trafiquants et jihadistes au Mali. Sa responsabilité dans le rapt avait été établie par l’utilisation de son véhicule personnel, ainsi que par plusieurs appels téléphoniques passés à des responsables d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

La ministre des Armées, Florence Parly, a confirmé vendredi 11 juin dans un communiqué la mort de “Baye ag Bakabo, cadre d’Aqmi et responsable du rapt de nos concitoyens” Ghislaine Dupont et Claude Verlon, ainsi que de trois autres jihadistes dans cette frappe française.

Ghislaine Dupont et Claude Verlon avaient été tués le 2 novembre 2013 après avoir été kidnappés à Kidal, où ils étaient en reportage pour RFI.


About the Author



Back to Top ↑