..." /> Des images de soldats français pillant les réserves d’or du Mali ? Attention, intox ! – Le Globe France '


Des images de soldats français pillant les réserves d’or du Mali ? Attention, intox !

Une série de photos diffusées sur Facebook prétend montrer des soldats français exploitant les ressources d’or du Mali, pendant que les soldats maliens “tombent au front pour défendre leur patrie”. Mais en réalité, aucune de ces images n’a été prise au Mali et il ne s’agit pas de soldats français.

Publicité

Opération Serval, puis Barkhane : depuis 2013, les troupes de l’armée française sont présentes sur le territoire malien, dans le cadre d’opérations militaires visant à lutter contre les groupes armés jihadistes au Mali, et plus largement, dans tout le Sahel. Si la présence française devrait se réduire, suite à l’annonce le 10 juin par Emmanuel Macron de la fin progressive de l’opération Barkhane, l’action des soldats français n’a pas toujours été bien vue sur place. 

Et selon certaines publications, comme celle-ci sur Facebook, au lieu de lutter au côté de l’armée malienne, des photos montreraient des militaires français exploiter les ressources du sous-sol pour en tirer des lingots d’or. 

Des milliers de lingots d’or… saisis par des soldats américains, en Irak, pendant la guerre de 2003

Sur les trois premières photos, on peut distinguer facilement le drapeau des États-Unis sur le bras des soldats, ainsi qu’un logo identique à celui de la brigade “Airbrone”, présent sur des photos du déploiement de la 173e brigade Airborne en Irak, en 2003, visibles dans cette galerie d’archives.

Le drapeau des États-Unis ainsi que le logo d’une brigade de l’armée américaine sont visibles sur les uniformes des militaires de ces trois photos.
Le drapeau des États-Unis ainsi que le logo d’une brigade de l’armée américaine sont visibles sur les uniformes des militaires de ces trois photos. © Observateurs

Détail de l'uniforme d'un militaire américain de la 173e brigade Airborne, le 31 décembre 2003.
Détail de l’uniforme d’un militaire américain de la 173e brigade Airborne, le 31 décembre 2003. © US Department of Defense

Une recherche d’image inversée (on vous explique ici la marche à suivre) permet de retrouver de nombreuses occurrences de ces trois photos sur des sites de médias anglophones et arabophones, ainsi que sur de nombreux posts sur les réseaux sociaux. 

Deux événements expliquent en réalité ces images, relatés par différents médias à l’époque. D’abord, le 24 mai 2003, des soldats américains contrôlent et saisissent un camion à la cargaison suspecte aux alentours d’Al-Qaïm, près de la frontière syrienne. C’est ce qu’explique L’Orient-Le Jour avec un article titré “Les forces US saisissent 2 000 lingots d’or près de la frontière syrienne”.

Deux jours après, 999 lingots ont été saisis lors d’un événement similaire à un checkpoint de Kirkouk, près de la frontière iranienne. Des médias américains comme Stars and Stripes ou CNN avaient relaté la découverte à cette époque. Dans les deux cas, les conducteurs avaient été payés pour transporter une marchandise inconnue de Bagdad, la capitale, vers une ville proche d’une frontière, Al-Qaïm et As Sulaymaniyah.

S’il n’est pas possible de savoir à quel événement exact chacune de ces photos est associée, on peut affirmer avec certitude qu’elles proviennent de saisies de cargaisons de lingots d’or par des soldats américains en Irak, et qu’elles ont été prises entre le 24 et le 26 mai 2003.

Ces images ressortent régulièrement sur Twitter et Facebook en étant souvent utilisées sorties de leur contexte ou avec peu d’informations, encore très récemment. 

“Des soldats américains avec les ‘armes de destruction massive’ irakiennes”, ironise cet internaute dans ce tweet, archivé ici.


“Les Américains sont les voleurs des civilisations. Rare photo montrant l’armée américaine volant une cargaison d’or irakien en 2003. Ça, ce sont les armes de destruction massive !”, indique cet utilisateur dans ce message, archivé ici

Archive de ce tweet disponible ici

Opération Sangaris et images minières : les autres photos n’ont pas non plus été prises au Mali

De la même manière, les trois images suivantes montrent des militaires sortant des caisses d’un trou dans le sol, des bulldozers et ce qui serait de l’or au milieu de roches rouges. Elles prouveraient les activités d’extractions d’or de l’armée française au Mali. 

En 2019, deux de ces photos avaient déjà circulé sur les réseaux sociaux avec cette affirmation. Cette intox avait été vérifiée à l’époque par la rédaction des Observateurs de France 24.


La première image a été prise en Centrafrique, dans le cadre de destruction de 750 kg de munitions par les soldats de l’opération Sangaris, le 10 février 2014. On peut la retrouver dans la partie multimédia de ce billet sur le site du ministère des Armées. 

Capture d'écran de la publication Facebook, montrant des soldats français de l'opération Sangaris, le 10 février 2014, en Centrafrique.
Capture d’écran de la publication Facebook, montrant des soldats français de l’opération Sangaris, le 10 février 2014, en Centrafrique. © Observateurs

L’image montrant ce qui serait de l’or au milieu de roches dans le photomontage n’est pas liée au Mali : elle n’apparaît que sur des sites d’achat d’or, liant l’image à une origine en Tanzanie comme sur ce site. Selon les vérifications faites en 2019 par la rédaction des Observateurs de France 24, cette image pouvait être trouvée sur le site d’un groupe minier en Zambie, site qui n’est plus accessible désormais. L’AFP Factuel a retrouvé la version archivée de ce site. 

Capture d'écran de la publication Facebook, montrant de l'or au milieu de roches.
Capture d’écran de la publication Facebook, montrant de l’or au milieu de roches. © Observateurs

Enfin, selon l’AFP Factuel, la photo du bulldozer montrerait un “engin blindé du génie (EBG)”, et cette image, présente notamment sur un post de blog datant de 2005, circulerait sur Internet depuis une quinzaine d’années. L’origine exacte de la dernière photo, montrant des engins de construction dans une zone en travaux, n’a pas pu être connue. Ces deux photos n’apparaissent liées à aucune activité militaire ou minière au Mali. 

Capture d'écran de la publication Facebook, montrant un engin blindé du génie.
Capture d’écran de la publication Facebook, montrant un engin blindé du génie. © Observateurs

Capture d'écran de la publication Facebook, montrant trois engins de construction sur un terrain en travaux.
Capture d’écran de la publication Facebook, montrant trois engins de construction sur un terrain en travaux. © Observateurs

Pour suivre les vérifications au quotidien de l’équipe des Observateurs, abonnez-vous au compte Twitter @InfoIntoxF24.


About the Author



Back to Top ↑