Les présidents de cinq pays du Sa..." /> Emmanuel Macron et le G5 Sahel “convaincus que la victoire est possible contre les djihadistes” – Le Globe France '


Emmanuel Macron et le G5 Sahel “convaincus que la victoire est possible contre les djihadistes”

Les présidents de cinq pays du Sahel et de la France sont arrivés mardi à Nouakchott, en Mauritanie, pour faire le point sur leur combat contre les jihadistes dans la région.

Publicité

Les pays du G5 Sahel et la France ont font le point mardi 30 juin à Nouakchott, en Mauritanie, sur leur combat contre les jihadistes, six mois après avoir décidé d’intensifier l’effort commun pour reconquérir le terrain perdu dans la région.

Lors de la conférence de presse à l’issue du sommet, Emmanuel Macron a jugé possible, la victoire contre les extrémistes islamistes au Sahel, grâce à des résultats “spectaculaires” obtenus au cours des derniers mois et aux efforts fournis par la France et les pays de la région. Il a affirmé qu’il fallait “amplifier” la dynamique des derniers mois. “Le terrain que nous avons repris ne sera pas cédé”, a-t-il dit.

Pour Macron, la France et ses alliés ont “inversé le rapport de force” contre les jihadistes

Les armées du G5 Sahel doivent être exemplaires

Le président français a toutefois averti que les forces du G5 Sahel devraient se montrer exemplaires dans leur combat, en réaction à des accusations d’exactions de la part de certaines d’entre elles.

“Nous sommes tous convaincus que la victoire est possible au Sahel. Nous sommes en train d’en retrouver le chemin grâce aux efforts qui ont été consentis au cours des six derniers mois”, a déclaré Emmanuel Macron, à l’issue du sommet.

“Dans ce combat, nous nous devons d’être exemplaires. Face aux faits graves qui ont été rapportés, des enquêtes seront menées”, a-t-il ajouté. “Le Sahel ne doit pas plonger dans un cycle de violence et de représailles. C’est précisément ce que recherchent les groupes terroristes et ce qu’ils ont réussi à faire dans le passé.”

La “Coalition pour le Sahel” est constituée de la France à travers la force Barkhane et ses 5.100 soldats, du G5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad) et de tous les autres pays souhaitant y participer.

Avec Reuters


About the Author



Back to Top ↑