'

États-Unis : nouveau record de décès, Trump envisage de mettre New York en quarantaine

Les États-Unis ont connu 453 décès liés au nouveau coronavirus au cours des 24 dernières heures, ont annoncé les autorités. Pour endiguer la propagation du Covid-19, le président Trump a indiqué envisager un placement en quarantaine de New York, épicentre de la pandémie.

Publicité

La pandémie de coronavirus continue de progresser aux États-Unis, pays du monde comptant le plus grand nombre de cas officiellement déclarés. Le pays d’Amérique du nord a atteint un triste nouveau record de décès sur une journée, selon le comptage de l’université Johns Hopkins.

Les États-Unis ont connu, au cours des dernières 24 heures, 453 décès liés au Covid-19, ce qui porte le bilan dans le pays à 1 891 morts depuis le début de la pandémie.  C’est moins qu’en Italie (10 023), Espagne (5 812), Chine (3 299) ou même France (2 317), selon le même comptage.

L’université Johns Hopkins dénombrait 115 547 cas samedi à 18H55 GMT, soit 21 309 nouveaux cas en une journée (+23 %), là aussi un nouveau record.

Vers une quarantaine de New York ?

Devenu l’épicentre de la pandémie aux États-Unis, l’État de New York, que le président Donald Trump a dit samedi envisager de placer en quarantaine, est de loin le plus concerné, avec plus de 50 000 cas à lui seul, tout en restant évasif sur la portée exacte de cette mesure.

“Certains aimeraient que (l’Etat de) New York soit placé en quarantaine parce que c’est un point chaud”, a déclaré Donald Trump au moment de quitter la Maison Blanche.

“New York, New Jersey, peut-être un ou deux autres endroits, certaines parties du Connecticut, j’y réfléchis”, a-t-il ajouté, alors que nombre de juristes s’interrogeaient sur la possibilité même pour le président américain d’imposer une telle mesure.

“Cela serait pour une courte période”, a-t-il encore dit, assurant qu’il entretenait un très bon dialogue avec le gouverneur de l’Etat de New York, Andrew Cuomo.

Interrogé quelques minutes plus tard sur ce thème, ce dernier s’est pourtant montré très surpris, affirmant que la question n’avait à aucun moment été évoquée lors de son échange téléphonique matinal avec le président américain.

“Je ne sais même pas ce que cela veut dire”, a-t-il affirmé, ne cachant pas sa perplexité.

Un peu plus tôt dans la journée, le gouverneur avait annoncé le report de la primaire présidentielle dans l’Etat de New York du 28 avril au 23 juin, par mesure de précaution face à la pandémie de coronavirus.

Avec AFP


About the Author



Back to Top ↑