Malaisie : l'ancien Premier ministre Najib Razak jugé coupable de corruption dans l'affaire 1MDB

Un tribunal malaisien a reconnu mardi l’ex-Premier ministre Najib Razak coupable dans le procès pour corruption du vaste scandale lié au fond souverain 1MDB.

Publicité

La sentence est tombée mardi 28 juillet pour Najib Razak. L’ancien Premier ministre malaisien a été reconnu coupable de l’ensemble des sept chefs d’accusation de corruption le visant dans le cadre du scandale lié au fonds souverain malaisien 1MDB (Malaysia Development Berhad).

>> À lire : 1MDB, le scandale financier planétaire qui a coûté des milliards de dollars à la Malaisie

Cette affaire historique est considérée comme un test pour le pays d’Asie du Sud-Est dans ses efforts pour endiguer la corruption et pourrait avoir d’importantes répercussions politiques. 

Appel 

Le juge de la Haute cour de Kuala Lumpur, Mohamad Nazlan Mohamad Ghazali, a déclaré que le parquet avait réussi à démontrer les faits au-delà de tout doute raisonnable. 

Najib Razak était accusé notamment de blanchiment d’argent, abus de pouvoir et abus de confiance pour avoir reçu illégalement près de 10 millions de dollars de la part d’une filiale du fonds 1MDB. Il a nié toute malversation. 

L’ancien Premier ministre, déchu du droit de se représenter aux élections de 2018, encourt des amendes et des peines d’emprisonnement de quinze ans à vingt ans pour chacun des actes d’accusation. 

Les avocats de Najib Razak cherchent à retarder l’audience de verdict. Razak avait préalablement annoncé qu’il ferait appel de toute condamnation auprès du tribunal fédéral. 

Avec Reuters


About the Author



Back to Top ↑