Covid-19 : le Maroc ferme l'accès à huit villes du pays face à une “hausse considérable” de cas

Les autorités marocaines ont décidé d’interdire à partir de lundi les déplacements de et vers huit villes du pays dont Casablanca, Marrakech et Tanger, en raison d’une “hausse considérable” ces derniers jours des cas de contamination au nouveau coronavirus.

Publicité

Le Maroc a pris des mesures de confinement dans les grandes villes du pays, à partir de minuit en raison d’une remontée de nouveaux cas de contamination au nouveau coronavirus, ont annoncé dimanche 26 juillet les ministères de l’Intérieur et de la Santé.

La circulation à destination et en provenance de huit villes va être interdite. Cette restriction concerne notamment la capitale économique Casablanca, située à l’ouest du pays, la capitale touristique Marrakech dans le sud, Tanger au nord, deuxième pôle économique du royaume et Fès, ville du centre du Maroc. 

Cette décision annoncée dimanche intervient à quelques jours de l’Aïd al-Adha, une fête traditionnellement marquée par des réunions familiales. Elle entre en vigueur lundi jusqu’à nouvel ordre, selon un communiqué conjoint des ministères de l’Intérieur et de la Santé. 

Un “relâchement” de certains citoyens face au masque 

L’interdiction des déplacements a été prise “en raison de la hausse considérable des cas de contamination” à la maladie Covid-19 et “au regard du non-respect par la majorité des citoyens des mesures de prévention – distanciation sociale, port du masque”, selon le texte.

>> À voir aussi : Rentrer voir sa famille au Maghreb, un casse-tête avec le Covid-19

Le ministère de l’Intérieur a noté un “relâchement de certains individus” dans le port du masque obligatoire au Maroc, affirmant dans un communiqué que les autorités “n’hésiteront pas à appliquer les sanctions prévues par la loi”. Les peines vont jusqu’à trois mois de prison et/ou jusqu’à 1 300 dirhams d’amende, soit 115 euros.

Le Maroc a assoupli les mesures nationales de confinement il y a un mois même si les vols internationaux sont toujours suspendus, à l’exception des vols spéciaux transportant des Marocains ou des résidents étrangers. Le pays autorise depuis juin l’ouverture des cafés, restaurants, commerces et le tourisme intérieur.

L’état d’urgence en vigueur jusqu’au 10 août 

Un décret d’urgence a été prolongé jusqu’au 10 août, donnant aux autorités une marge de manœuvre pour rétablir des mesures restrictives région par région en fonction de l’évolution de l’épidémie.

Dimanche, le ministère de la Santé a déclaré que 633 nouveaux cas de Covid-19 avaient été enregistrés, l’une des plus fortes augmentations quotidiennes à ce jour, portant le nombre total d’infections confirmées à 20 278, avec 313 décès et 16 438 guérisons.

Samedi, le ministre de la Santé, Khalid Aït Taleb, a appelé à “éviter les visites inutiles et les contacts physiques et à veiller au respect des mesures de prévention lors des rassemblements familiaux” pendant l’Aïd al-Adha. 

Avec AFP et Reuters


About the Author



Back to Top ↑