Afghanistan : les Taliban annoncent un cessez-le-feu pour l'Aïd el-Fitr

En Afghanistan, les Taliban ont annoncé unilatéralement samedi soir un cessez-le-feu de trois jours à l’occasion de l’Aïd el-Fitr, la fête marquant la fin du ramadan. Le président Ashraf Ghani a accepté leur offre.

Publicité

Une trêve en Afghanistan. Les Taliban ont annoncé unilatéralement samedi 23 mai un cessez-le-feu de trois jours à l’occasion de l’Aïd el-Fitr, la fête marquant la fin du ramadan qui doit débuter dimanche, alors qu’ils avaient intensifié leurs offensives contre les forces afghanes depuis mars.

La direction des insurgés ordonne à ses combattants de “prendre des mesures spéciales pour la sécurité de leurs compatriotes, et ne pas lancer d’opérations offensives contre l’ennemi”, mais ceux-ci pourront se défendre s’ils sont attaqués, peut-on lire dans un communiqué des Taliban transmis par un de leurs porte-paroles.

Le président afghan, Ashraf Ghani, a accepté leur offre peu après en ordonnant à ses troupes d’en respecter les modalités.

“En tant que commandant en chef, j’ai indiqué à l’ANDSF (les forces nationales de défense et de sécurité, NDLR) de respecter cette trêve de trois jours et de ne se défendre qu’en cas d’attaque”, a tweeté Ashraf Ghani, qui a “salué” l’annonce des Taliban.

Premier appel au cessez-le-feu des Taliban

C’est la première fois que les Taliban appellent d’eux-mêmes à poser les armes depuis qu’une coalition internationale menée par les Etats-Unis les a chassés du pouvoir fin 2001. Fin avril, ils avaient rejeté une offre de cessez-le-feu du président Ashraf Ghani à l’occasion du ramadan, qu’ils avaient qualifiée de “pas rationnelle ni convaincante”.

Les Taliban ont intensifié leurs attaques contre les forces de sécurité afghanes juste après avoir signé fin février à Doha un accord avec les Etats-Unis visant à un retrait des troupes étrangères d’Afghanistan sous 14 mois en échange de contreparties sécuritaires. Ils ont mené plus de 3 800 attaques depuis mars, tuant 420 civils et blessant 906 autres, selon les autorités afghanes lundi.

La mission d’assistance onusienne en Afghanistan (Manua), dans un rapport paru mardi, a de son côté recensé 208 civils tués en avril par les rebelles, un chiffre en hausse de 25% par rapport à avril 2019.

Ashraf Ghani, qui multiplie depuis des années les requêtes de cessez-le-feu, était parvenu à un arrêt des combats de trois jours en juin 2018 à l’occasion de l’Aïd el-Fitr. De surprenantes scènes de fraternisation entre combattants Taliban et membres des forces de sécurité afghanes étaient alors survenues, les deux camps s’étreignant et se prenant en photo.

Les Taliban ont également respecté une trêve partielle de neuf jours du 22 février au 2 mars à l’occasion de la signature de l’accord de Doha avec les Américains.

Avec AFP


About the Author



Back to Top ↑